HISTORIQUE

Prologue

Le diocèse de Kenge a célébré son jubilé d’or en 2013. Cinquante ans, c’est tout une vie, c’est toute une hisoire. Pendant ce temps, beaucoup de choses se sont passées qui méritent d’être racontées et immortalisées. Beaucoup de gens sont aussi passés contribuant, par leur vie et leurs œuvres, au developpement de notre diocèse. De ceux-là, nous voulons garder une mémoire vivante en espérant poursuivre l’œuvre de l’évangelisation qu’ils ont commencée. Si nous mettions par écrit, un par un, tous ces événements et la vie de tous ces gens, le diocèse entier ne pourrait pas contenir les livres qu’on écrirait (cfr. Jn 21,25).
Ce petit article se veut un petit outil que la SVD-Congo met expose pour nous aider à ne pas oublier. Que cela soit un instrument qui nous motive à continuer le service missionnaire dans ce diocèse. Pour ceux qui sont morts, nous implorons la misericorde de Dieu et lui demandons de les accueillir parmi tous les saints du ciel. Pour ceux qui sont encore en vie, que Dieu puisse leur accorder les grâces nécessaires pour continuer leur temoignage.
Nous vous souhaitons un regard retrospectif pour bien vous engager à écrire l’histoire du deuxième cinquantenaire du diocèse de Kenge. Ceci est notre responsabilité et nous pouvons et devons le faire.

Willibrord Kamion Bhia, SVD, Provincial 6 juillet 2014

Présentation

A l’occasion du jubilé d’or du diocèse de Kenge, j’ai pensé qu’il serait utilse de rappeler brièvement ce que la SVD a réalisé dans ce diocèse où dès son debut, 189 confrères ont travaillé dont 11 ont trouvé leur repos dans la terre congolaise.
Toutefois, je ne voudrais pas oublier de mentionner les missionnaires Jésuites qui ont semé la première semence dans ce terroir. Selon mes investigations, ils étaient au nombre de plus de 105 qui, entre 1901 et 1953, évangélisé cette region :
Wombali (1901) : plus de 25,
Kimbau (1916) : 24 , parmi eux, 8 régents, le P. Delaminne y a travaillé pendant 24 ans, le P. Omer Butaye pendant 18ans.
St. Hyppolyte (1929) : 21
Ngi (1929) : 18
Beno (1930) : 17
Parmi eux, je voudrais mentionner specialement le P. Van Hencxthoven, le fondateur de la mission Kwango qui est mort à Wombali en 1906 et les deux pères Gottigny et Gonthier morts en 1918 et 1926 à Kimbau, tout au début de cette nouvelle mission.

Origine

L’actuel diocèse de Kenge a ses origines dans le Vicariat Apostolique du Kwango, dont la première fondation a été la Mission Wombali en 1901 par le Père Emile wan Hencxthoven S J, décédé en 1906.
En 1916, le Père allard SJ a fondé la Mission Kimbau sur Inzia. Vers 1930, les Jésuites commencèrent à se retirer de Wombali. En 1929, ils fondèrent la Mission St. Hyppolyte à Bandundu et la Mission Ngi sur la Wamba, suivies de la Mission Beno sur Kwilu en 1930. En 1950, suite à une pénurie de personnel, le Vicaire Apostolique du Kwango Mgr Van Schingen a pris contact avec la SVD et déjà en 1951 celle-ci a donné son accord pour prendre en charge la partie-ouest de ce Vicariat.

Arrivée de la SVD Au Congo, Question de nationalité

S’agissant d’une colonie belge, le gouvernement souhaitait y avoir des missionnaires belges, qui pourtant n’étaient pas nombreux dans le SVD. Le Père Général les fit venir de partout : le Père Hoenen de l’Inde, le Père Kaut de l’Indonésie, le P.Finken venait d’être expulsé de la Chine et le Père Malfliet venait du Ghana. Le gouvernement était aussi d’accord d’accepter des missionnaires néerlandais, mais pas tellement les pères allemands. Six ans après la deuxième guerre mondiale, ses plaies n’étaient pas encore guéries. On faisait exception pour les frères allemands qu’on tolérait plus facilement. Les premiers pères allemands qu arrivèrent entre 1953 et 1960 n’étaient pas les bienvenus à Bandundu, où il y avait beaucoup de Belges, mais devaient plutôt travailler « en brousse ».

Les premières 4 missions

Quand en date du 10/10/1951, les 3 premiers missionnaires SVD arrivèrent, ils étaient censés reprendre des mains des Jésuites dans un bref délai les stations de Bandundu, Beno et Ngi. Après une courte introduction à la langue et la culture du pays qu’ils ont reçue à Bandundu par les PP. Cheville SJ et de Boeck, SJ, le P. supérieur Jean van der Heyden s’est installé à Bandundu, les PP. Hoenen, qui est arrivé le 2/12/1951 est allé à Ngi.
Au cours de l’année 1952, neuf autres confrères SVD sont arrivés, parmis eux, le frère Baptiste et le Fr. Arnold Muck.
Le 10/2/1953, les PP. Gérard van der Heijdt et Antoine Verschurr se sont rendus à Kimbau. Ainsi, les SVD étaient déjà présents dans toutes les 4 missions que les jésuites avaient fondées dans l’actuel diocèse de Kenge.
A Bandundu, ils ont rencontré les 2 pères Jésuites déjà mentionnés et l’Abbé Benjamin Mwata ; à Beno, le P. Pierre Swartenbroeckx comme supérieur et le P. Gatellier comme itinérant ; à Ngi, le P. Trauwaertet l’abbé Wawa ; à Kimbau, le P. Pierret, son itinérant le P. Louis Peeters et le P. Delaminne comme directeur de l’école professionnelle agricole (EPA).
A part eux, il y avait le Père Meeus qui, à partir de Mukila (Kisantu), faisait la pastorale dans le « corridor » entre la Wamba (kenge II) et l’Inzia (au nord et au sud de l’actuelle route asphaltée), jusqu’à Kimafu qui appartenait au Vicariat de Kisantu.

Personnel/fondations avant 1963

On peut dire qu’au moment de l’arrivée de la SVD, il y avait 9 pères Jésuites et 2 abbés dans tout le territoire qui fut confié à la SVD.La SVD a mis tout son poids pour développer cette vaste région.
Après 6 ans, en 1957, quand ce territoire est devenu Préfecture Apostolique avec Mgr Jean van der Heyden comme Préfet, il y avait 29 pères et 8 frères, qui travaillaient dans 7 missions (avec Kenge II et Bagata comme nouvelles fondations, ainsi que Kalonda qui devint plus tard petit séminaire.
Jusqu’à son érection en diocèse en 1963, la Préfecture Apostolique de Kenge créa 11 nouvelles paroisses (Misay, Banza-Lute, Matari, Kenge (saint-Esprit),Fatundu, Lumbu (qui au fond existait déjà), Masamuna, Kimafu, Manzanzay, Lonzo et Kolokoso). Entre 1960 et 1961, les confrères SVD avaient doté aussi l’ancienne Mission de Kimbau d’une belle église et d’une grande cure.
En plus, la Préfecture avait construit le petit séminaire de Kalonda et la procure diocésaine à Kenge et la SVD quand à elle construisit les ateliers (garage et menuiserie) et un centre d’accueil à Kalonda et construisit le Collège St. Paul et la maison St. Paul avec Imprimerie, menuiserie et garage à Bandundu.
Le personnel de la SVD était monté en 1963 à 51 pères et 22 frères.
La même année, le diocèse de Kenge, comptait aussi 6 abbés (Binton, Malanda, Luhangu, M’Sanda, Belengi (et Makula du diocèse de Popokabaka).

Laisser un commentaire

Les plus Lus

Diocèse en image

Découvrez, visitez et vivez le diocèse en image à travers ses bâtiments.