OUVERTURE DE L'ANNEE PASTORALE 2018-2019


« Donne-nous, Seigneur un cœur nouveau, mets en nous un esprit nouveau »


Le nouvel ‘évêque de Kenge, Mgr Jean Pierre Kwambamba Masi, a ouvert l’année pastorale 2018-2019 au cours de l’eucharistie qu’il a présidé jeudi 4 octobre dernier en la cathédrale Mwense Anuarite de Kenge, à Kenge I. C’était à l’occasion de la fête de saint François d’Assise, et également la fête du Pape François. Une cinquantaine de prêtres ainsi que de nombreux fidèles catholiques du doyenné de Kenge et d’ailleurs, ont participé à cette messe de l’ouverture de l’année pastorale sur le thème: Donne-nous, Seigneur un cœur nouveau, mets en nous un esprit nouveau.

A l’homélie, Mgr Jean Pierre a donné, en s’appuyant sur l’extrait de l’évangile de Mathieu 28 et la vie de Saint François d’Assise, le sens de renouvellement de cœur que renferme le thème choisi pour la pastorale dans le diocèse de Kenge. Pour l’évêque, l’exemple de saint François d’Assise qui, tout en étant de famille noble, acceptait de répondre à l’appel du Seigneur qui l’envoyait à aller construire son Eglise auprès des pauvres, est à imiter. Menant sa nouvelle vie dans le dénouement total, disait Mgr Kwambamba, François, homme renouvelé, est allé vivre dans la joie et la charité sa pauvreté évangélique, jusqu’en devenir Saint. Il a mis à l’avant plan le Seigneur en toute chose. Il est le modèle pour guider l’année pastorale à Kenge. Cette imitation de François, c’est aussi la vie de prière. La prière servira à demander un cœur nouveau qui soit comme celui de Jésus. Un cœur miséricordieux, un cœur doux et saint. Mgr Jean Pierre l’a chanté dans un refrain qu’il a lui-même entonné en kikongo, langue liturgique au diocèse de Kenge : Ntima yayi, ntima ya mawa, tima ya busantu, ntima ya mawete.

Sur Saint Mathieu, Mgr prend l’exemple de l’envoie que le Christ effectue sur les 12 apôtres. C’est le cœur de Dieu qui se manifeste. Malgré que ces disciples l’ont rejeté, Pierre l’a renié, Judas l’a trahi, notamment, mais Jésus, lui, ne s’est pas retenue à les reprendre même après sa résurrection. Le Seigneur a tout oublié, il continue à faire confiance à ses disciples en les envoyant à aller annoncer sa Bonne nouvelle. Il ne faut pas imiter Judas qui a perdu le sens du pardon pour aller se livrer à la mort. Il faut au contraire faire confiance à Dieu et aussi aux hommes qui sont capables du pardon.

Avant la bénédiction finale et le renvoie de la foule, Mgr Kwambamba a, lui-même, communiqué le nom de la sœur Jeannine Masamba élue première superieure générale de la congrégation des sœurs de Marie Reine de la Paix de Kenge, fondée en 1984 par Mgr Dieudonné M’sanda, ancien évêque de Kenge. Les autres sœurs, Pauline Munkeni, Nicole Mabaya, Mireille Matumbele et Clémentine Mayele ont été élues conseillères de la sœur Jeanine. Ce sont entre autre les résultats de la session que les sœurs de Marie Reine de la Paix de Kenge ont tenue au centre Sychar de la mission Ngondi dans le diocèse de Kenge du 15 au 30 août. La session avait été précédée d’une semaine de retraite.

Une autre nouvelle est celle des ordinations diaconales et sacerdotales des séminaristes et diacres de Kenge que l’évêque fixait au dimanche 25 novembre à la Cathédrale à Kenge, en la fête de Christ Roi de l’Univers. Les noms des ordinands n’ont pas été publiés ce jour-là.

Après la messe, les ecclésiastiques et les autres agents pastoraux ont partagé ensemble le repas du soir dans la cours de l’évêché. Mgr l’évêque les a remerciés et encouragés à la fin, en les exhortant à témoigner de leur disponibilité à servir le peuple pour lequel ils ont été appelés.

Le jour suivant, le vendredi 5 octobre, Mgr Jean Pierre Kwambamba a signé son premier décret de nomination des agents pastoraux pour les différents services dans le diocèse. Il a notamment nommé monsieurs les abbés Augustin Mbu Gavuka, nouveau secrétaire-chancelier, Albert Munkaba, curé de la cathédrale Mwense Anuarite et doyen de Kenge, Jean Lulendo, économe général, Avelin Pika, curé de Saint Hyppolite à Bandundu, Eric Tutu, curé de Notre Dame de la Paix de Kenge. Le mandat des curés dans une paroisse est désormais de cinq ans, tandis que les vicaires en ont trois renouvelables une fois. Mgr l’a mentionné dans son décret. Il avait Egalement annoncé, le jeudi dans la matinée, lors d’un entretien avec des journalistes de la presse locale de Kenge, la nomination de l’abbé Elvis Kininga, spécialiste en communication institutionnelle, comme responsable diocésain de la commission des communications sociales. A cette même occasion, l’Evêque promettait d’offrir, pour un avenir très proche, la nouvelle radio diocésaine qui serait le deuxième moyen de communication, après le siteweb.

Elvis KININGA, Professeur Dr.,Abbé 5 Octobre 2018

Les plus Lus

Diocèse en image

Découvrez, visitez et vivez le diocèse en image à travers ses bâtiments.