ARCHIVES: EPISCOPAT DES EVEQUES


Les pasteurs de l'église locale de Kenge ont d'une manière ou d'une autre contribué au développement de ce diocèse. La consécration épiscopale leur confèrant la triple charge de sanctifier, d’enseigner et de gouverner, ils ont à leur manière fait mentions honorables qu'il est adéquat de notifier.

Episcopat de Mgr Hoenen 1963-1974

Création des nouvelles paroisses

Pendant les 11 ans de l’épiscopat de Mgr Hoenen (1963-1974), le rythme de création des nouvelles paroisses allait au ralentit. Pendant cette période furent créées : Ito, St Paul a Bandundu avec une grande église, Kalenge et Nto-Luzingu. Pour la paroisse reine de la paix a Kenge qui fut érigée en 1975, l’église avait déjà été construite avant par le P. Gino Selvaggi et le Fr. Pirmin. Kingala-Matele fonctionnait a partir de 1970 comme quasi-paroisse avec une présence permanente des sœurs de Ste Marie de Namur.

Centre agricole/pastoral/catéchétique Ito-aviation

Ito était une fondation spéciale comme centre agricole et centre d’animation pastorale/catéchétique. Pendant quelques années tout marchait assez bien avec des agronomes expatries laïcs et avec des pères qui organisaient des camps de formation pour la jeunesse de différentes sessions.
Ito était aussi le siège de l’aviation diocésaine, qui avait été inauguré en 1964, pour faciliter le transport et les voyages dans le diocèse. Tout était organisée et surveillée par le Fr. Michel Falcon, pilote et mécanicien qui était assiste par plusieurs confrères-pilotes, parmi eux aussi Mgr Hoenen. Cette aviation nous a rendu des multiples services pendant 20 ans.

Personnel non-SVD

Pendant l’épiscopat de Mgr Hoenen 4 abbés furent ordonnes prêtres (Makolo, Kilunga, Kapende, Mwela)
En 1969, Mgr Hoenen avait réussi a faire venir les pères et frères du St Sacrement a Lonzo, pour s’occuper en même temps aussi de la paroisse de Kenge II. Avec eux était aussi venu l’abbé Jean Finanzzi qui a travaillé pendant quelques années comme prêtre ‘’Fidei Donum’’ a Ngi.
A cette époque plusieurs congrégations féminines travaillaient déjà au diocèse, a savoir :
• Les sœurs de la charité de Namur a Bandundu et Masamuna ;
• Les sœurs de St Joseph de Cuneo a Bzno, Bagata, Misay, et Banza-Lute ;
• Les sœurs Carmelites de la charité a Kimbau et Matari ;
• Les sœurs salesiennes de la Visitation a Ngi et a Kenge ;
• Les sœurs de Sainte Marie de Namur a Fatundu et Kingala-Matele
• Et après 1970, les sœurs Adoratrices se sont installées a Lonzo ;
Peu de temps après l’indépendance, les Frères Joséphites de Kinzambi ont aussi commencé à travailler au Bandundu, surtout dans l’enseignement.

Consolidation des doyennes

encourageant a construire un centre d’accueil pour les réunions, spécialement a Bagata, Fatundu et Masamuna, tandis que Bandundu et Kimbau avaient déjà les structures nécessaires.
Toujours, dans le même souci de consolider les doyennes et de leur garantir aussi une certaine autonomie financière, Mgr Hoenen avait doté les doyennes qui n’avaient pas encore de vaches, d’une souche de 20 vaches plus un taureau.
Mgr Hoenen, en collaboration avec les supérieurs de la SVD, faisait tout, afin que toutes les missions aient une ou deux jeeps pour bien faire leur travail, aussi dans les villages.

Episcopat de Mgr M'sanda

Moratoire

Quand Mgr M’Sanda est devenu évêque de Kenge, la SVD avait prise déjà en 1972 sous Mgr Hoenen : de suspendre l’envoie de nouveaux missionnaires jusqu’à nouvel ordre à cause de la situation difficile sous Mobutu et son attitude hostile envers l’Eglise dans les années soixante-dix. Ainsi pendant les 6 ans de ce ‘’moratoire’’ de 1972 à 1978 aucun nouveau missionnaire n’est arrivé au Congo et le nombre des missionnaires a diminué. Cela aussi à cause d’un nouvel engagement de la SVD au Togo, ou 5 missionnaires du Congo ont été transférés à partir de 1972. Il y avait pendant cette période aussi d’autres départs et 1 décès. Ce n’est qu’en 1979 que les missionnaires ont commencé à revenir.

Le nombre des abbés augmentent rapidement

IPendant que le nombre des missionnaires-SVD diminuait, le nombre des abbés augmentait rapidement dans les diocèses de Kenge.
En 1978, il y avait 2 ordinations, en 1981 aussi 2, en 1982 il y en avait 4, en 1983 Mgr M’Sanda pouvait ordonner 10 ordonner 10 nouveaux prêtres. Ainsi, en 1985 le diocèse de Kenge comptait 30 et en 1989, déjà 40 abbés.
Mgr M’Sanda créa les nouvelles paroisses suivantes : ‘’Reine de la Paix’’ et ‘’Bienheureuse Anuarite’’, a Kenge, ‘’Notre Dame du Rosaire’’ a Bandundu, Kitenda (à partir de Kimbau) et pont Kwango (à partir de Lonzo).
En 1985 Mgr M’Sanda a fondé une congrégation féminine : les ‘’sœurs de Marie, Reine de la Paix.’’

Nouvelle orientation de la SVD

Cette augmentation du nombre des abbés ne tombait pas du ciel. Au plus tard en 1980 elle était prévisible. Jusqu’en 1980 la SVD desservait pratiquement toutes les paroisses du diocèse. Suivant l’exemple de Jean-Baptiste qui s’est efface devant Jésus (Jn 3,30), la SVD devait tenir compte de la nouvelle situation et laisser la place au clergé local grandissant. Mais tout en laissant progressivement la plupart des paroisses du diocèse de Kenge au clergé local, la SVD ne voulait pas renoncer à son engagement au Congo, car dans d’autres diocèses il y avait des besoins urgents : soit dans d’autres diocèses. La SVD commença aussi a se concentrer sur ses propres charismes.
Les tableaux suivants peuvent illustrer cette nouvelle orientation :
la passation de plusieurs paroisses au clergé local

1982
Fatundu
1983
St. Hippolyte (Bandundu), Matari
1984
Banza-Lute, Manzanzay, Kolokoso (sur demande de Mgr M’Sanda)
1985
Kimafu
1986
St. Paul (sur demande de Mgr M’Sanda)
1989
Bagata, Kimbau
1990
Kalenge
1992
Misay
1994
Masamuna

Par contre : la SVD desservait de 1986 a 1990 de nouveau ‘’N.D du Rosaire’’ a Bandundu et reprit en 1999 à nouveau la paroisse St. Paul (Bandundu). Engagement dans d'autres diocèses

1981
Fumu-Putu/Masimanimba a (Kikwit) ; Construction de la nouvelle paroisse St Paul
1982
Dekese, Dumba, (plus tard Idumbe) (Kole)
1983
Tumikia (Kikwit)
1985
St. Pierre (Kikwit)
1986
A Kinshasa, a part les paroisses Christ-Roi (1962) et St. Vincent de Paul.
1990
La SVD remet les paroisses Christ-Roi et St. Vincent de Paul a l’archidiocèse de Kinshasa.
1992
Afin de pouvoir s’engager a Kinshasa dans la paroisse St Felix, qui se trouve dans un milieu difficile et enclave et pour fonder les 2 nouvelles paroisses St. Amand et Notre Dame d’Afrique, la SVD cède les paroisses établies St. Cyprien et St. Gyavira a l’archidiocèse.

Ainsi la SVD s’engagea de 1981 à 1992 dans 11 nouvelles paroisses qui devaient être construites ou équipées ou qui se trouvent dans un milieu difficilement accessible.
A ce moment, ou le diocèse de Kenge fête son jubile de 50 ans, la SVD y a la charge pastorale dans 4 paroisses (St. Paul et Yezu Kristu Nto Luzingu a Bandundu et les paroisses St. Augustin a Beno et Saint-Esprit a Kenge dans des milieux ruraux avec des vastes brousses) et la communauté ‘’Chapelle St. Joseph de Shantung’’ a Bandundu, ou l’église et quelques écoles ont été construites et d’autres éléments d’infrastructure sont encore à construire.
Si le total des paroisses desservies par la SVD a diminué après 1982, il y a aussi d’autres raisons :
La SVD avait besoin de personnel pour la formation des jeunes qui voulaient/veulent entrer dans la congrégation, et elle s’est concentrée sur ses propres charismes (apostolat biblique, communication, écoles, projets sociaux et de développement etc.)
Voici un petit tableau :

1981
Encadrement des enfants de la rue (ORPER)
1981
Noviciat : 2 ans ; Elevage bovins (SVD)
1981
Studio ‘’Bana Ngayime’’ ; Collaboration dans les médias : chez Ed. St. Paul
1994
A la Radio Catholique Elikya
2008
A la TV catholique
1982
Fondation de la Maison des Editions bibliques ‘’Verbum Bible’
1983
Ouverture d’un Scolasticat
1998
Création de la zone AFRAM
2000
Fondation du ‘’ Centre Liloba ‘’ pour l’Apostolat biblique
2001
Ouverture d’un theologat international (CFC) à Kin
2003
Reprise du collège Kivuvu/Bdd
Après 1999
Ouverture de 2 complexes scolaires a Kinshasa (Notre Dame d’Afrique et Saint Felix)
Episcopat de Mgr Mudiso

Création des nouvelles paroisses

Après la démission de Mgr M’Sanda en 1999, le Pape nomma de nouveau un confrère SVD a la tête du diocèse dans la personne de Mgr Gaspard Mudiso.
Pendant son épiscopat le nombre d’abbés continue à augmenter et a dépasser le nombre de 110, dont une bonne soixantaine travaille dans la diocèse de Kenge, d’autres à Kinshasa, une trentaine en Europe.
Comme nouvelle paroisse fut créée Kingala-Matle ; d’autres seront érigées a l’occasion du jubile d’or : Misele et St. Arnold Janssen. Il y a d’autres sous-paroisses, surtout dans la ville de Bandundu qui se développent rapidement.
Quelques statistiques :
Dans son rapport sur le territoire que la SVD devrait prendre en charge (avec Bandundu, Beno et Ngi, donc sans la region de Kimbau et le ‘’corridor’’ Mgr Noser donna en 1951 le chiffre de 100 000 comme nombre d’habitants.
Le diocèse a une extension de 34.385 km²

Les plus Lus

Diocèse en image

Découvrez, visitez et vivez le diocèse en image à travers ses bâtiments.